lundi 7 avril   l'école Saint Joseph a appris début mars qu'un demi poste d'enseignant pouvait etre remis en cause. Les parents d'éléves ont donc décidé d'attirer l'attention sur l'importance de garder ce poste 

Des élus ont accepté de siéger sur la photo qui témoignait de l'inquiétude de l'école .Seul Denis Lemeunier notre responsable et des membres de notre équipe  ont décidé d'agir et  de prendre des contacts avec le rectorat et la direction de l'enseignement catholique à Quimper pour faire part de la situation exacte de l'école et pour essayer d'obtenir qu'il n'y ait pas de modification dans l'attribution des postes

Une pétition a été lancée que vous pouvez signer à partir du lien suivant .

Pétition adressée à : 
Education nationale 
DDEC 29 
DDEC 
APEL 29 

http://www.change.org/fr/pétitions/education-nationale-maintien-du-poste-à-l-ecole-saint-joseph-taulé?recruiter=88964533&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

 

Le 12 avril Les parents d'élèves de l'école Saint-Joseph ont organisé une opération coup-de-poing, hier, afin que le dossier, concernant la suppression d'un demi-poste, soit rouvert par le DDEC (Direction diocésaine de l'enseignement catholique).

LUNDI 14 AVRIL   RENCONTRE ÉCOLE SAINT JOSEPH ET  DDEC A QUIMPER
Notre responsable Denis Lemeunier a conduit en voiture  à Quimper  Anne Laure Kerbrat présidente de l'APEL Saint Joseph  et Annie Hamon  pour une rencontre avec les responsables de la  direction diocésaine de  l'enseignement catholique
La présidente de l'APEL a présenté en détail les souhaits des parents d'élèves .
Notre responsable Denis Lemeunier a longuement détaillé  la situation locale à Taulé :  situation  de l'école Jean Monet,problème de  l'école Penzé ;importance des investissements à Saint Joseph,qualité de l'enseignement, souhait d'une vision plus globale de la situation des écoles libres sur le secteur..
L'écoute des responsables a été bonne mais la  situation qui tient compte de l'ensemble du diocèse  semble bloquée pour le moment
Annie Hamon est peu intervenue dans le débat.
Notre responsable pense que face à cette difficulté l'école Saint Joseph doit continuer sa dynamique , poursuivre ses travaux,son recrutement et garder un contact étroit avec la direction diocésaine pour faire un nouveau point fin mai début juin lorsque seront mieux connues les conditions à la rentrée et les effectifs que donnent les recrutements en cours. L'objectif prioritaire est de revenir à 110 éléves pour retrouver un fonctionnement optimal à la rentrée 2015.